Qu'est-ce que la compétitivité

Nous nous réfèrerons aux notions définies par le "World Economic Forum" (s'ouvre dans une nouvelle fenêtre) :  la compétitivité est "l'ensemble des institutions, politiques et facteurs qui déterminent le niveau de productivité d'un pays" .

Plus une économie est compétitive, mieux elle sera à même de procurer des niveaux de revenus élevés pour ses citoyens. Le modèle du WEF structure l'ensemble des facteurs dans un "Index global de Compétitivité" ("Global Competitiveness Index Framework" ou GCI).
Celui-ci est basé sur l'idée que de nombreux facteurs différents mais inter-reliés sont importants pour la compétitivité : il est constitué de 12 variables macroscopiques ou "domaines" ("pillars"), lesquels sont répartis entre 4 "sous-index" :  "Enabling environment", Capital Humain, Marchés, Ecosystème de l'Innovation.

Douze domaines de compétitivité. ("pillars")

 L'index comprend au total 98 indicateurs, déterminés par une combinaison de données provenant d'organisations internationales et de l'enquête d'opinion des dirigeants réalisée par le WEF ("WEF's Executive Opinion Survey"). Ils sont organisés en 12 domaines du GCI 4.0., reflétant l'étendue et la complexité des facteurs qui déterminent la productivité et la compétitivité de l'écosystème d'un pays. Ce sont : les Institutions; l'Infrastructure; l'adoption des Technologies d'Information et de Communication (TIC); la Stabilité Macroéconomique; la Santé; les Compétences Humaines ("Skills"); le Marché des Biens; le Marché du Travail; le Système Financier; la taille du marché; le dynamisme d'Entreprise; et la capacité d'Innovation.

Le modèle a été revu dans l'édition 2018 - 2019 pour mieux s'adapter aux caractéristiques de ce que le WEF a appelé "la 4e Révolution Industrielle" (4IR) : c'est le "Global Competitivity Index (GCI) 4.0".

Nouveaux concepts.

Le GCI 4.0. délivre des aperçus nouveaux, plus pénétrants et nuancés sur les facteurs qui gagneront en importance avec l'avènement croissant de la 4IR : capital humain, innovation, résilience et agilité. Ces qualités sont captées au travers de nouveaux concepts revêtant une importance critique (par ex. la culture entrepreneuriale, les entreprises embrassant des idées disruptives, la collaboration entre les multiples parties prenantes, la pensée critique, la méritocratie, la confiance sociale) en complément de composants plus traditionnels (par ex. l'infrastructure TIC et physique, la stabilité macroéconomique, les droits de propriété, les années d'enseignement).

Nouvelles références. ("benchmarks")

Le GCI 4.0. introduit une nouvelle notion de score de progrès de 0 à 100. La frontière (100) correspond au but à atteindre pour chaque indicateur et représente typiquement une cible pour la politique à suivre. Chaque pays devrait viser à maximiser son score pour chaque indicateur, et le score représente aussi bien le niveau de progrès réalisé que la distance qui reste à parcourir pour atteindre la frontière. Cette approche souligne le fait que la compétitivité n'est pas un jeu à somme nulle entre les pays - elle est atteignable par tous les pays.

 

More in this category: