Conférence de Monsieur le Premier Ministre Charles Michel le 27/04/2016

Monsieur le Premier Ministre Charles Michel le 27 avril 2016.

 Le 27 avril 2016, à l’invitation de « Belgium for Success », Monsieur Charles Michel, Premier Ministre, traitait du thème « Un engagement économique, un projet social» devant une salle comble au Centre Culturel et de Congrès de Woluwe-Saint-Pierre. 

Devant une audience intéressée, il a expliqué l’action de son gouvernement, formé d’une coalition inédite, et dont l’ADN, la colonne vertébrale, est la conviction forte que le développement économique et de l’emploi est la meilleure garantie pour assurer dans la durée la protection sociale dont nous bénéficions en Belgique. 

Il a reconnu qu’il fallait prendre des décisions difficiles, souvent impopulaires, pour réaliser les réformes indispensables et il a donné des exemples concrets des actions déjà entreprises. Dans certains cas, même si les effets ne se feront sentir que dans un avenir éloigné, c’est maintenant qu’il faut avoir le courage de réformer. 

Enfin il a partagé quelques réflexions sur le drame que la Belgique vient de connaître, qui n’est pas seulement du terrorisme, mais la tentative d’une idéologie fanatique de détruire notre modèle et nos valeurs, pas seulement en Belgique mais partout dans le monde. Il faut être intransigeant sur l’affirmation de ces valeurs a t’il dit : il y a des points intangibles sur lesquels aucun accommodement ne peut être admis, tels que l’égalité homme / femme, ou la primauté de la loi démocratique des hommes sur la « loi de Dieu ». 

Il a terminé en parlant du Projet Européen, aujourd’hui confronté à des défis importants et simultanément à un désenchantement des opinions publiques. Dans ce moment dangereux, deux attitudes sont possibles : certains pensent qu’il faut renoncer, lui au contraire pense qu’il faut se retrousser les manches et rebondir . Il prône, avec d’autres au sein du Conseil Européen, une « Europe à 2 vitesses », seule solution à ses yeux pour donner plus d’efficacité au processus de décision communautaire. 

En conclusion, il a cité Sénèque « Il n’y a pas de vent contraire pour celui qui sait où il va ».

==================================================

More in this category: