Choix de la langue

Menu

Source : les notions concernant la productivité et la croissance sont principalement extraites de réf.1, Mankiw, chap.24 "Production et Croissance".

 

Le PIB est un indicateur assez bon, quoique imparfait, de la prospérité économique, et la croissance du PIB est un assez bon indicateur du progrès économique. On part ici de l'hypothèse "... qu'un pays vivra bien s'il est capable de produire de grandes quantités de biens et de services" (Réf.1, Mankiw, p.654).

 

Le niveau de vie est en définitive déterminé par la productivité, çàd. par la quantité de biens et de services que le pays peut produire par heure de travail.

 

La productivité est déterminée par 5 facteurs (Réf.1, Mankiw, p.655 à 658) :

 

- le capital physique : stock d'équipement et de structures de production de biens et de services (outils, usines, ordinateurs, infrastructures ...), appelé aussi tout simplement capital. ... La caractéristique essentielle du capital c'est que c'est un facteur de production produit, çàd qu'il est lui-même le résultat d'un processus de production ... Le capital est donc un facteur de production utilisé pour la production de toutes sortes de biens et services, y compris du capital.

 

- le capital humain : l'ensemble des connaissances et des talents acquis par les travailleurs au travers de l'éducation, l'apprentissage et l'expérience.... le capital humain n'est pas très éloigné du capital physique. Comme ce dernier, il accroît notre capacité productive. Comme le capital physique, c'est un facteur de production produit. La production du capital humain nécessite des facteurs comme des professeurs, des bibliothèques et du temps d'étude.

 

- le travail : c'est le facteur de production le plus évident. Il regroupe toutes les personnes qui contribuent à la production de biens et services : les agriculteurs, les ouvriers en usine, les commerciaux, les professeurs etc... Tous ces individus participent à l'élaboration du PIB.

 

- les ressources naturelles : il s'agit de facteurs de production qui nous sont fournis par la nature : terrains, rivières, gisements minéraux etc ...On en trouve 2 catégories : les renouvelables (ex : les forêts) et les non renouvelables (ex : le pétrole).

 

- le savoir technologique : regroupe l'ensemble des connaissances applicables au processus de production. ... il apparaît sous plusieurs formes. Il est parfois exclusif : il n'est alors connu que de l'entreprise qui l'a mis au point (secret de fabrication). Il peut aussi être connu de tous. Dans certains cas,le savoir n'est exclusif que pour une période donnée, par ex. quand une entreprise obtient un brevet. A l'expiration du brevet,le savoir redevient public.

 

Il est important de distinguer le savoir technologique du capital humain, 2 notions liées mais différentes. Le savoir technologique recouvre ce que la société connaît du fonctionnement du monde. Le capital humain recouvre les ressources consacrées à la transmission de cette connaissance à la population active. Disons que le savoir, c'est la qualité des manuels d'enseignement, tandis que le capital humain c'est le temps consacré par la population à leur étude.

Go to top