Choix de la langue

Menu

 En 2013, les sommes dépensées pour les fonctions régaliennes "Ordre et Sécurité publics" et "Défense nationale" représentent 2,8% du PIB  ou 986 Eur par habitant, soit à peu près le montant du déficit public : 2,9% du PIB et 994 Eur par habitant ! Doit-on en conclure que l'Etat assure la sécurité des Belges avec de l'argent emprunté ?

  

 

 

 

 

Eurostat donne la répartition des dépenses suivant un code international standardisé dit COFOG(1) ("Classification of Functions of Government") .Nous avons retenu l'année 2013, dernière année pour laquelle ces données sont disponibles pour l'ensemble des pays suivis par Eurostat. Les 2 graphiques ci-dessus donnent la répartition de la dépense publique de la Belgique suivant le premier niveau du code COFOG . Les destinations de dépense sont classées par ordre d'importance décroissante. Dans le premier graphique, la dépense est donnée en % du PIB, dans le second en euros par habitant, ce qui permet de l'apprécier plus concrètement.

 

Notons qu'il ne s'agit pas uniquement de l'argent provenant de nos impôts, mais aussi provenant des emprunts qui financent le déficit public. Donc, pour une part, nous dépensons de l'argent emprunté (2,9% du PIB ou 994 Eur par habitant en 2013), ce qui veut dire que notre pays vit au-dessus de ses moyens, une situation qui ne peut pas durer éternellement.

 

On peut remarquer l'importance de la catégorie "Protection sociale" (un cinquième du PIB). Si on y ajoute la catégorie "Santé", on arrive à 28,7 % du PIB consacré au "bien-être" de la population .

On peut aussi noter l'importance de la catégorie "Services généraux des administrations publiques" (8,6 %) qui arrive en 2e. position, ce qui n'est pas le cas dans la plupart des autres pays. Une analyse par niveaux de pouvoir, non présentée ici, nous fait penser que ce pourrait être lié à des doubles emplois dans la structure régionalisée de la Belgique.

 

Enfin on peut remarquer au-delà des 5 premiers "gros" postes la faiblesse relative des dépenses consacrées aux postes restants, notamment aux fonctions dites "régaliennes" que sont les catégories "Ordre et sécurité publics" (1,9 %) et "Défense" (0,9 %). On pourrait dire que ces 2 dernières catégories sont entièrement  financées par l'emprunt, car ensemble elles représentent 2,8% du PIB ou 986  Eur par  habitant, à comparer avec 2,9% du PIB ou 994 Eur par habitant pour le déficit public.

 

Pour mieux saisir la signification de cette répartition de dépenses, il faut prolonger l'analyse par une comparaison avec d'autres pays. Nous allons comparer la distribution des dépenses publiques de la Belgique avec celles de 3 pays à population comparable : l'Autriche, les Pays-Bas et la Suisse. Le tableau ci-après situe ces 3 pays par rapport à la Belgique en termes de PIB et de population.

   

Country GDP Population GDP / inhab.
2013 Mia Eur Mio inhab. Eur
Belgium 382,7 11,2 34.500
Austria 313,1 8,5 37.000
Netherlands 602,7 16,8 35.900
Switzerland 489,7 8,0 61.100

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------

(1) voir la rubrique "Code dépenses publiques" dans le menu vertical à gauche pour bien comprendre le contenu des catégories de dépense.

NB : pour une analyse au niveau de l'Union  Européenne dans son ensemble, voir sur le site d'Eurostat Government expenditure by function .

 

 

 

Go to top