Theme "Mobility"

Professeur Hugues Bersini le 25 avril 2018.

 Le 25 avril 2018, à l’invitation de « Belgium For Success », le Professeur Hugues Bersini, Directeur du laboratoire d'Intelligence Artificielle de l'Université Libre de Bruxelles, traitait du thème « Intelligence Artificielle et Compétitivité de la Belgique » devant une audience très intéressée au B19 à Uccle.

Dans une présentation captivante et très dynamique, il a exposé avec clarté, en s'aidant de "slides", ce qu'est l'Intelligence Artificielle et retracé son évolution depuis le début de la révolution informatique et dans les dernières décennies.

Il a rappelé que le concept "IA" a depuis le début connu des modes, qui se sont succédées régulièrement et qu'il connait aujourd'hui un regain suite à des succès spectaculaires, dûs aux énormes progrès de l'informatique dans la puissance des calculateurs, le traitement massif des données ("big data"), les algorithmes d'apprentissage via les réseaux de neurones artificiels ("machine learning") ...

Il a montré comment on est passé de l'ancienne approche IA "consciente", où l'on devait injecter de l'expertise humaine, à une nouvelle approche IA "inconsciente", où l'on peut se passer de l'expertise humaine, en utilisant la capacité des machines d'effectuer des milliards de traitements par seconde, ainsi que leur capacité d'exploiter la masse énorme de données (connaissances , exemples ...) accumulées sur l'ensemble des serveurs informatiques dans le monde. Il a cependant mis en garde contre la tentation d'attribuer à ces machines une intelligence semblable à l'intelligence humaine, dans la mesure où en fait elles "savent" mais sans savoir qu'elles "savent".

Il a ensuite expliqué comment l' IA peut contribuer à rendre le monde meilleur et développé la notion de "gouvernance algorithmique" , avec plusieurs exemples comme l'optimisation des transports publics, de la mobilité en général, de la transition énergétique , des transactions via la "blockchain" ...

La Belgique peut exceller car elle possède d'excellents chercheurs, à condition d'éviter ou ralentir la fuite des talents vers les "GAFAM". Le défi sera pour les pouvoirs publics de ne pas laisser le champ libre aux dits "GAFAM" , désireux de prendre la main sur tous les domaines de la société en arguant de leur efficacité supérieure à celle des gouvernements. Ce défi est à relever au niveau européen.

==================================================

3. Les affaires économiques et la protection de l'environnement

 

C’est aussi un bloc de dépenses important, du même ordre de grandeur que le précédent, il comprend la réglementation et les normes liées aux activités économiques, notamment la réglementation et la supervision du marché du travail, ainsi que les subventions aux différents secteurs de l’économie.

Les 4 pays Suisse, Pays-Bas, Autriche et Belgique y consacrent respectivement environ 4%, 5%, 6% et 7% de leur PIB.

 En termes financiers les Pays-Bas (~1.900 €/hab) et l'Autriche (~2.300 €/hab) dépensent moins que la Belgique (2.600 €/hab) et que la Suisse (~3.200 €/hab).

 

 

 

 Nous avons mis cette catégorie de dépenses en relation avec l'indicateur infrastructure du World Economic Forum. On voit encore la performance médiocre de la Belgique, surtout par rapport à l'excellente performance des Pays-Bas : la Belgique dépense plus de 2% de PIB en plus pour être classée 20 places derrière les Pays-Bas.

 

 

 

 

 

 

 Quatre domaines de base constituent l'environnement qui permet de stimuler les facteurs de la productivité et de renforcer la compétitivité :

(NB : encore l'ancienne numérotation des domaines)

1. les Institutions
2. l'Infrastructure
9. l'Adoption des Technologies d'Information et de Communication (TIC) (nouveau numéro en 2018 : 3)
3. la Stabilité Macroéconomique (nouveau numéro en 2018 : 4)

 

Facteur 6 du pilier 2 - Capacité du transport aérien (point FAIBLE)

Les barres représentent la quantité de sièges.km par semaine disponibles en millions pour chaque pays, le nom du pays est précédé de son rang global parmi 137 pays pour ce facteur. (NB : encore l'ancienne numérotation des domaines)

Face à la concurrence mondialisée (DC23) :

 

Dans l'Union Européenne (EU28) :

 

 

Facteur 4 du pilier 2 - Qualité de l'infrastructure portuaire (point FORT)

Les barres représentent le score obtenu pour ce facteur par chaque pays, le nom du pays est précédé de son rang global parmi 137 pays pour ce facteur. (NB : encore l'ancienne numérotation des domaines)

Face à la concurrence mondialisée (DC23) :

 

Dans l'Union Européenne (EU28) :

 

 

Page 1 sur 2