Gestion de l'Etat belge

 La plus ou moins "bonne gestion" d'un pays est reflétée dans sa dette publique en % du PIB :   "Gestion prudente" vs "Gestion prodigue"

 
*  Graphe "Dette publique" vs "Dépense publique" :
 
Nous situerons la Belgique en nous limitant à 3 groupes de pays :
-  les pays "moyens" à population comparable  : Belgique, Autriche, Pays-Bas, Suisse
-  les "grands" pays de l'Union Européenne : Allemagne, France, Grande-Bretagne, Italie
-  les pays Scandinaves dans l'Union Européenne : Danemark, Finlande, Suède.
 
 

 * Pays scandinaves de l'Union Européenne : DNK, FIN, SWE

 En 2013, ces 3 pays ont un dette légère, aux alentours de 50% du PIB pour la Finlande et le Danemark, et seulement 38% pour la Suède. De ce point de vue, ce sont des bons gestionnaires.

  * Grands pays de l'Union Européenne : DEU, FRA, GBR,  ITA

 En 2013, la Grande-Bretagne et la France ont la même dette de 90,3% du PIB, mais avec des perspectives très différentes.
 
 La Grand-Bretagne avec des dépenses publiques bien moindres (45% du PIB) a une marge de manoeuvre nettement plus importante pour éventuellement diminuer cette dette, en tous cas pour ne pas l'aggraver,.
 
 La France avec  des dépenses publiques proches de 57% du PIB doit  s'attendre à un alourdissement de la dette si elle ne fait pas un effort important de réduction des dépenses.
 
 L'Allemagne est dans une bien meilleure situation, sa dette est déjà d'environ 10% plus légère (82% du PIB) et ses dépenses publiques sont inférieures à 45% du PIB.
 
 Enfin, l'Italie est en très mauvaise posture, avec une dette de 127% du PIB, et des dépenses publiques qui, sans être aussi importantes que pour la France, dépassent quand-même assez nettement les 50% du PIB.
 
* Pays "moyens" à population comparable :  AUT, BEL,NLD, CHE
 
 Ici, le champion de la bonne gestion est incontestablement la Suisse, avec une dette légère un peu en-dessous de 50% du PIB et avec des dépenses publiques modérées de 34% du PIB, qu'elle a donc très largement les moyens de financer tout en maintenant une pression fiscale très modérée sur ses citoyens.
 
 Les Pays-Bas et l'Autriche ont tous deux une dette assez modérée voisine de 72% du PIB, les Pays-Bas étant cependant moins dépensiers avec environ 47% du PIB tandis que l'Autriche dépense environ 5% de plus pour atteindre un peu moins de 52% du PIB.
 
 Enfin en 2013, la position de la Belgique est nettement plus mauvaise que celle des autres pays de ce groupe, avec une dette d'environ 10% supérieure à celle de la France (presque 100% du PIB) et des dépenses publiques pas très inférieures à celle de la France (plus de 55% du PIB). La Belgique aura donc des efforts substantiels à faire pour améliorer sa situation.

 

More in this category: