6. Les Intérêts de la dette publique

 6. Les Intérêts de la dette publique 

  Il s’agit du coût de la dette publique accumulée à payer chaque année.

 Cette charge représente en 2015 pour la Belgique 3.1% du PIB, soit environ 1.100 €/hab, pour l'Autriche 2.6% du PIB, soit près de 1.000 €/hab, pour les Pays-Bas 1.5% du PIB soit 600 €/hab, pour la Suisse 0.8% du PIB soit 470 €/hab.

 Il faut remarquer que pour la Belgique cette charge est supérieure à ses dépenses régaliennes (lesquelles sont de 2.8% du PIB soit ~1.000 €/hab)  : on peut donc dire que la Belgique paye chaque année à ses créanciers un montant supérieur à celui qu'elle consacre à remplir sa mission principale d’Etat !

 

 


 La charge de la dette est évidemment proportionnelle à la dette publique accumulée, nous allons donc mettre cette dépense en relation avec le montant global de la dette exprimé en % du PIB.

 Sans surprise, on vérifie bien la proportionnalité de cette relation : Belgique (dette ~106%, charge ~3.1%), Autriche (dette ~86%, charge ~2.6%) , Pays-Bas (dette ~68%, charge ~1.5%), Suisse (dette ~46%, charge ~0.8%).

 Il faut remarquer que la charge d'intérêts dépend non seulement de l'importance de la dette, mais aussi de la situation des taux sur les marchés de dette publique. Un pays comme la Belgique qui a une dette accumulée très élevée est particulièrement vulnérable à une hausse éventuelle des taux.

 

 

 

 

 

 

 

More in this category: