Notions de base d'économie

* Source : les notions concernant le rôle des pouvoirs publics sont principalement extraites de réf.1, Mankiw, chap.24 "Production et Croissance" et de réf.2, Hartford.

 Les rôles des pouvoirs publics peuvent se répartir en 4 catégories.

- Fournir des services publics

 

Bien que des marchés libres concurrentiels soient généralement la forme la plus efficiente de maximiser le bien-être économique, certains types de biens et services, par nature, ou parceque les conditions d'un marché libre ne sont pas assurées, sont fournis en dehors des marchés directement par l'Etat.

 

Il s'agit essentiellement de ce qu'on appelle les "biens publics" et  les "ressources communes"  (voir la rubrique de sous-menu "Biens publics et ressources communes").

 

Lorsque l'Etat fournit lui-même un service public, que ce soit par l'intermédiaire d'une administration ou d'une entreprise publique, ou dans certain cas via des partenariats publics / privés, cela veut dire qu'il soustrait aux autres acteurs de l'économie (ménages et entreprises privées) une part de leur revenu via des impôts et taxes et qu'il décide lui-même comment dépenser ce revenu en lieu et place de ces autres acteurs. Il s'agit des "dépenses publiques" proprement dites.

 

Autrement dit le marché libre est remplacé par un "marché politique" : dans une démocratie, ce sont les représentants élus qui décideront ce qui est bon en lieu et place de ceux qui les ont élu, et ceux-ci ne pourront influer sur les choix que très indirectement via les processus politiques : élections et "lobbying". Dans une dictature ou un système autoritaire, c'est le dictateur ou le "parti unique" qui décide, et les gens n'ont en général aucun moyen pacifique de faire connaître leurs desiderata.

 

- Encadrer et réguler les marchés

 

Le bon fonctionnement des marchés peut subir plusieurs sortes de perturbations. Il est souvent souhaitable que les pouvoirs publics interviennent par la réglementation et, d'une façon plus générale, créent un environnement institutionnel favorable.

 

"Dans une économie de marché, la population a besoin de banques pour des prêts commerciaux, d'une législation assurant la sécurité des contrats, permettant de résoudre par voie légale les différends et donnant confiance aux gens que leurs profits ne seront pas confisqués". (réf.2, Hartford, p.244)

 

"Dans les économies de marché, la production résulte des interactions de millions d'individus et d'entreprises. ... Cette répartition du processus de production entre plusieurs entités autorise l'économie à utiliser les facteurs de production de la manière la plus efficace possible. Pour ce faire il a fallu coordonner les transactions réalisées par la multitude d'entités concernées. ... ce sont les prix qui assurent cette coordination. Pour que les prix jouent correctement leur rôle, il faut que tout le monde reconnaisse les droits de propriété, càd. le droit des détenteurs d'une ressource de l'utiliser comme bon leur semble.... Les tribunaux sont donc importants dans une économie de marché, dans la mesure où ils assurent la défense des droits de propriété. Le système judiciaire pénal décourage le vol pur et simple. Le système judiciaire civil s'assure que les acheteurs et les vendeurs respectent bien leurs obligations." (Réf.1, Mankiw, p.666)

 

 

- Assurer une certaine redistribution des revenus.

 

Une société civilisée cherche un compromis entre l'efficacité de la production de richesse et une répartition "équitable" de celle-ci au sein de la population.

 

En particulier, elle reconnaît que souvent, ce qui est bon pour l'ensemble de la société, comme la concurrence, le progrès technologique ou le commerce international, peut se révéler dommageable pour certains de ses membres, qui peuvent perdre leur emploi, soit temporairement, soit pour une durée plus ou moins longue.

 

Une partie des prélèvements opérés par l'Etat est dès lors consacrée à amortir les conséquences négatives du fonctionnement de l'économie sur certaines catégories en leur procurant des revenus dits "de remplacement" lorsqu'ils ne trouvent pas leur place dans le fonctionnement économique normal. Cette solidarité joue aussi en faveur des personnes agées qui ont apporté leur contribution à la société. Enfin, elle vise à essayer de diminuer la pauvreté dans la société. L'ensemble de ces efforts est appellé "transferts" ou encore "prestations sociales".

 

Il faut remarquer que contrairement aux dépenses publiques, qui participent directement au PIB, ces "transferts" ne sont pas compris dans le PIB. Sur le diagramme circulaire de l'économie, ils se visualisent comme un "court-circuit" qui prélève du revenu chez les uns pour le transférer chez les autres sans que cela change quoi que ce soit au revenu global, ni que cela change quoi que ce soit à la dépense totale : les uns dépenseront moins, et les autres dépenseront plus.

 

 

- Intervenir par des politiques globales

 

* à long terme l'état peut jouer un rôle important pour favoriser la croissance , et donc augmenter le niveau de vie de la population via l'amélioration de la productivité globale du pays (voir la rubrique de sous-menu "Croissance à long terme")

* à court terme l'état peut intervenir pour tenter de lisser les cycles économiques via la politique budgétaire et/ou la politique monétaire, bien que les avis des économistes soient très partagés quant à l'efficacité de ces interventions (voir la rubrique de sous-menu "Interventions à court terme")

 

 

More in this category: