Theme "Energy"

Domaine 2 - Infrastructure (point Fort)  (NB : nouvelle numérotation des domaines, suite à la nouvelle méthodologie du World Economic Forum : "Global Competitivity Index (GCI) 4.0".)

Face à la concurrence mondialisée Classement ICCR         Dans l'Union Européenne Classement ICCR
DC23 16e. 100%   EU28 25e. 100%
Belgique 13e. 102%   Belgique 13e. 110%

ICCR = Indice de Compétitivité Comparatif basé sur le Rang.

Voir les diagrammes : les barres représentent le score obtenu pour ce domaine par chaque pays, le nom du pays est précédé de son rang parmi 140 pays pour ce domaine. 

En 2018(NB : nouvelle numérotation des facteurs, suite à la nouvelle méthodologie du World Economic Forum : "Global Competitivity Index (GCI) 4.0".)

Il s'agit d'un domaine globalement fort.

La comparaison avec le classement global identifie 3 facteurs faibles :

- 2.02 Qualité des routes ;

- 2.04 Efficience des chemins de fer ;

- 2.05 Connectivité des aéroports .

La comparaison avec le classement global identifie 7 facteurs forts :

- 2.03 Densité des lignes de chemin de fer ;

- 2.07 Connectivité des lignes maritimes ;

- 2.08 Efficience des services portuaires ;

- 2.09 Taux d'électrification ;

- 2.10 Pertes dans la transmission et la distribution d'électricité ;

- 2.11 Exposition à de l'eau de boisson malsaine ;

- 2.12 Fiabilité de la fourniture d'eau .

La comparaison avec les 3 pays moyens à population comparable montre que pour les facteurs faibles, la Belgique se classe assez loin derrière ces 3 pays. Pour les facteurs forts , la Belgique est plutôt meilleure ou fait jeu égal avec l'Autriche et la Suisse, mais est quasi systématiquement derrière les Pays-Bas.

(Voir les diagrammes pour les détails. Légende : bleu = écart peu significatif, vert = écart positif significatif, rouge = écart négatif significatif)

3. Les affaires économiques et la protection de l'environnement

 C’est aussi un bloc de dépenses important, du même ordre de grandeur que le précédent, il comprend la réglementation et les normes liées aux activités économiques, notamment la réglementation et la supervision du marché du travail, ainsi que les subventions aux différents secteurs de l’économie.

Les 4 pays Suisse, Pays-Bas, Autriche et Belgique y consacrent respectivement environ 4%, 5%, 6% et 7% de leur PIB.

 En termes financiers les Pays-Bas (~1.900 €/hab) et l'Autriche (~2.300 €/hab) dépensent moins que la Belgique (2.600 €/hab) et que la Suisse (~3.200 €/hab).