BFS - Governance

Professeur Alain Eraly le 17 mars 2020.

RETENEZ LA DATE : 17 mars 2020.

Conférence de Monsieur ALAIN ERALY, Docteur en Sciences Sociales, Docteur en Sciences Economiques appliquées, Professeur à l'ULB, , Président de l'Institut Européen de Management Public (INEMAP), Directeur du Centre de Sociologie des Organisations (CSO).

 

Il a été président de la Solvay Brussels School of Economics and Management, chef de cabinet de l'ex-Ministre-Président de la Région Bruxelloise Hervé Hasquin, professeur invité dans de nombreuses autres institutions académiques, parmi lesquelles l'UCL et l' Institut d'études politiques de Paris. Il exerce encore à l'heure actuelle comme consultant en organisation tant dans les services publics belges et européens que dans le secteur privé.

« Réformer l'école : un enjeu vital » -  Comment dynamiser 2.600 établissements et 100.000 Enseignants ?

 

DATE : le mardi 17 mars 2020 à 19H00  -  LIEU : Country Club B19, Avenue Van Bever 19 à 1180 Bruxelles

 

Que faire ?

24 octobre 2019
Published in Propositions

Propositions

* En se basant sur les facteurs de compétitivité les plus faibles, BFS a identifié quelques thèmes prioritaires pour proposer des réformes profondes et argumentées sur les orientations économiques et sociales qui favorisent la prospérité de la Belgique, sans en négliger la protection sociale. 

Le schéma ci-après montre les 10 facteurs de compétitivité les plus faibles, avec entre parenthèses 2 indications : l'écart (Gap) par rapport au classement global de la Belgique, l'indice de compétitivité comparatif basé sur le rang  (ICCR) par rapport au "benchmark" constitué par la moyenne des 23 pays industrialisés les plus avancés comparables à la Belgique.

En 2018(NB : nouvelle numérotation des domaines, suite à la nouvelle méthodologie du World Economic Forum : "Global Competitivity Index (GCI) 4.0".)

Il s'agit d'un domaine globalement moyen faible : classé 3 places derrière le classement global.

La comparaison avec le classement global de la Belgique identifie 5 facteurs faibles :

- 9.01 Crédit domestique au secteur privé ;

- 9.06 Solidité des banques ;

- 9.07 Prêts non performants :

- 9.08 Ecart de crédit ;

- 9.09 Ratio de capital réglementaire des banques - NB : si ce facteur classé 38e. est considéré comme faible par rapport au classement global 21e, il est fort par rapport au "benchmark" DC23 (voir le détail par pays) ainsi que par rapport aux 3 pays Autriche, Pays-Bas, Suisse (voir ci-dessous) .

La comparaison avec le classement global de la Belgique identifie 2 facteurs forts :

- 9.05 Primes d'assurance - ce facteur se décline en 2 sous-facteurs, dont 1 est fort (9.05a) et l'autre est moyen (9.05b) ;

- 9.05a Primes d'assurances non-vie .

La comparaison avec les 3 pays moyens à population comparable montre que globalement la Belgique devance quelque peu l'Autriche, est devancée de peu par les Pays-Bas et est classée loin derrière la Suisse.

(Voir les diagrammes pour les détails. Légende : bleu = écart peu significatif, vert = écart positif significatif, rouge = écart négatif significatif)

Facteur 2 du domaine 4 - Dynamique de la dette (point fort)    (NB : nouvelle numérotation des facteurs, suite à la nouvelle méthodologie du World Economic Forum : "Global Competitivity Index (GCI) 4.0".)

Face à la concurrence mondialisée Classement ICCR         Dans l'Union Européenne Classement ICCR
DC23 39e. 100%   EU28 41e. 100%
Belgique 1e. 138%   Belgique 1e. 140%

ICCR = Indice de Compétitivité Comparatif basé sur le Rang.

Voir les diagrammes : les barres représentent le score obtenu par chaque pays, le nom du pays est précédé de son rang parmi 140 pays pour ce facteur.

Facteur 1 du domaine 4 - Inflation (point fort)      (NB : nouvelle numérotation des facteurs, suite à la nouvelle méthodologie du World Economic Forum : "Global Competitivity Index (GCI) 4.0".)

Face à la concurrence mondialisée Classement ICCR         Dans l'Union Européenne Classement ICCR
DC23 75e. 100%   EU28 75e. 100%
Belgique 1e. 214%   Belgique 1e. 214%

ICCR = Indice de Compétitivité Comparatif basé sur le Rang.

Voir les diagrammes : les barres représentent le taux annuel d'inflation pour chaque pays, le nom du pays est précédé de son rang parmi 140 pays pour ce facteur.

Page 1 sur 7