BFS - Mobility

Facteur 3 du pilier 2 - Densité des lignes de chemin de fer (point fort)  (NB : depuis 2018, nouvelle numérotation des facteurs, suite à la nouvelle méthodologie du World Economic Forum : "Global Competitivity Index (GCI) 4.0".)

Face à la concurrence mondialisée Classement ICCR         Dans l'Union Européenne Classement ICCR
DC23 12e. 100%   EU28 17e. 100%
Belgique 4e. 106%   Belgique 4e. 110%

ICCR = Indice de Compétitivité Comparatif basé sur le Rang.

Voir les diagrammes : les barres représentent pour chaque pays la valeur réelle de ce facteur en km de lignes pour 1.000 km2 de surface, et non le score sur 100 qui en est déduit. Le nom du pays est précédé de son rang parmi 141 pays pour ce facteur.

Facteur 2 du pilier 2 - Qualité des routes (point faible)  (NB : depuis 2018, nouvelle numérotation des facteurs, suite à la nouvelle méthodologie du World Economic Forum : "Global Competitivity Index (GCI) 4.0".)

Face à la concurrence mondialisée Classement ICCR         Dans l'Union Européenne Classement ICCR
DC23 19e. 100%   EU28 39e. 100%
Belgique 56e. 70%   Belgique 56e. 83%

ICCR = Indice de Compétitivité Comparatif basé sur le Rang.

Voir les diagrammes : les barres représentent le score obtenu pour ce facteur par chaque pays, le nom du pays est précédé de son rang parmi 141 pays pour ce facteur.

Domaine 2 - Infrastructure (point fort)  (NB : depuis 2018, nouvelle numérotation des domaines, suite à la nouvelle méthodologie du World Economic Forum : "Global Competitivity Index (GCI) 4.0".)

Face à la concurrence mondialisée Classement ICCR         Dans l'Union Européenne Classement ICCR
DC23 17e. 100%   EU28 24e. 100%
Belgique 14e. 102%   Belgique 14e. 109%

ICCR = Indice de Compétitivité Comparatif basé sur le Rang.

Voir les diagrammes : les barres représentent le score obtenu pour ce domaine par chaque pays, le nom du pays est précédé de son rang parmi 141 pays pour ce domaine. 

En 2019(NB : depuis 2018, nouvelle numérotation des facteurs, suite à la nouvelle méthodologie du World Economic Forum : "Global Competitivity Index (GCI) 4.0".)

Il s'agit d'un domaine globalement fort.

La comparaison avec le classement global identifie 3 facteurs faibles :

- 2.02 Qualité des routes ;

- 2.04 Efficience des chemins de fer ;

- 2.05 Connectivité des aéroports .

La comparaison avec le classement global identifie 7 facteurs forts :

- 2.03 Densité des lignes de chemin de fer ;

- 2.07 Connectivité des lignes maritimes ;

- 2.08 Efficience des services portuaires ;

- 2.09 Taux d'électrification ;

- 2.10 Qualité de la distribution d'électricité ;

- 2.11 Exposition à de l'eau de boisson malsaine ;

- 2.12 Fiabilité de la fourniture d'eau .

La comparaison avec les 3 pays moyens à population comparable montre que pour les facteurs faibles, la Belgique se classe assez loin derrière ces 3 pays. Pour les facteurs forts , la Belgique est plutôt meilleure ou fait jeu égal avec l'Autriche et la Suisse, mais est quasi systématiquement derrière les Pays-Bas.

(Voir les diagrammes pour les détails. Légende : bleu = écart peu significatif, vert = écart positif significatif, rouge = écart négatif significatif)

Quatre domaines de base constituent l'environnement qui permet de stimuler les facteurs de la productivité et de renforcer la compétitivité :

(NB : Depuis 2018, nouvelle numérotation des domaines, suite à la nouvelle méthodologie du World Economic Forum : "Global Competitivity Index (GCI) 4.0".)

1. les Institutions :

il s'agit d'un domaine moyennement faible, classé 1 place derrière le classement global : sur 26 facteurs, il comporte 10 facteurs faibles, dont notamment le "taux d'homicides", "l'incidence du terrorisme", la "lourdeur de la réglementation publique" et la "vision à long terme du gouvernement". Il comporte également  5 facteurs forts, dont "l'indépendance de la Justice", la "liberté de la presse" et la "protection de la propriété intellectuelle".


2. l'Infrastructure :

il s'agit d'un domaine fort : sur 12 facteurs, il comporte 7 facteurs forts, dont parmi ces derniers la "densité des lignes de chemin de fer", le "taux d'électrification" et la "fiabilité de la fourniture d'eau" et 3 facteurs faibles, dont parmi ces derniers la "qualité des routes" et "l'efficience des chemins de fer".


3. l'Adoption des Technologies d'Information et de Communication (TIC) :

il s'agit d'un domaine faible, comportant 3 facteurs faibles sur 5, dont parmi ces derniers les "souscriptions au téléphone cellulaire mobile" et les "souscriptions au réseau internet mobile large bande". et 1 facteur fort "souscriptions au réseau internet fixe large bande".


4. la Stabilité Macroéconomique :

il s'agit d'un domaine fort, basé sur les 2 facteurs forts : "taux d'inflation" et "dynamique positive de la dette" (un nouveau concept du "Global Competitivity Index (GCI) 4.0" introduit en 2018)

Page 2 sur 2