Theme "Taxation"

Que faire ?

01 avril 2019
Published in Propositions

Propositions

* En se basant sur les facteurs de compétitivité les plus faibles, BFS a identifié quelques thèmes prioritaires pour proposer des réformes profondes et argumentées sur les orientations économiques et sociales qui favorisent la prospérité de la Belgique, sans en négliger la protection sociale. 

 Source: les notions qui suivent sont extraites de réf.1, Mankiw, chap.7. "Consommateurs, Producteurs et Efficience des Marchés" et chap.8. "Application : le Coût des Taxes"

 Comme on l'a déjà vu et ce sera confirmé dans l'analyse ci-après, les impôts et taxes impliquent toujours une perte d'efficacité des marchés.

 NB : Ceci ne veut pas dire que les taxes n'ont pas de raison d'être : elles sont indispensables pour procurer des ressources aux gouvernements, qui leur permettent de fournir des biens et services publics et de tenir compte des "externalités", çàd.des impacts sur la société qui ne sont pas pris en compte par les marchés laissés à eux-mêmes. Elles sont aussi utilisées par les gouvernements pour "réduire les inégalités".

Source: les notions qui suivent sont extraites de réf.1, Mankiw, chap.7. "Consommateurs, Producteurs et Efficience des Marchés " et chap.8. "Application : le Coût des Taxes"

 Les lois d'offre et de demande permettent d'une façon assez simple de visualiser le bien-être économique global.

Il s'agit ici d'une notion de bien-être "économique", çàd. qui ne tient compte que des aspects matériels de production de biens et de services (mais en incluant la "subjectivité" des agents économiques : en effet le prix auquel un agent est disposé à payer un bien est entièrement dépendant de la valeur "subjective" que cet agent accorde à ce bien). Il s'agit aussi d'une notion de bien-être économique "global", çàd. qui maximise le total sans tenir compte de la répartition au sein des agents économiques.

Source: les notions qui suivent sont extraites de réf.1, Mankiw, chap.6 "Offre, Demande et Politiques Publiques"

La caractéristique essentielle de la taxe est d'introduire une différence entre le prix réel payé par les acheteurs et le prix réel reçu par les vendeurs, cette différence étant égale au montant de la taxe.

 La plus ou moins "bonne gestion" d'un pays est reflétée dans sa dette publique en % du PIB :   "Gestion prudente" vs "Gestion prodigue"

 
*  Graphe "Dette publique" vs "Dépense publique" :
 
Nous situerons la Belgique en nous limitant à 3 groupes de pays :
-  les pays "moyens" à population comparable  : Belgique, Autriche, Pays-Bas, Suisse
-  les "grands" pays de l'Union Européenne : Allemagne, France, Grande-Bretagne, Italie
-  les pays Scandinaves dans l'Union Européenne : Danemark, Finlande, Suède.
Page 1 sur 4