BFS - Taxation

 La plus ou moins "bonne gestion" d'un pays est reflétée dans sa dette publique en % du PIB :   "Gestion prudente" vs "Gestion prodigue"

 
*  Graphe "Dette publique" vs "Dépense publique" :
 
Nous situerons la Belgique en nous limitant à 3 groupes de pays :
-  les pays "moyens" à population comparable  : Belgique, Autriche, Pays-Bas, Suisse
-  les "grands" pays de l'Union Européenne : Allemagne, France, Grande-Bretagne, Italie
-  les pays Scandinaves dans l'Union Européenne : Danemark, Finlande, Suède.

Le résultat économique d’un pays se reflète dans le PIB par habitant :  « Performance / Richesse » vs « Retard / Pauvreté »

Nous situerons la Belgique par rapport aux autres pays de l'Union Européenne et à quelques autres également suivis par Eurostat (Suisse, Norvège, Islande).

 - axe horizontal : rapport "total des dépenses publiques" sur PIB  (= dépenses publiques proprement dites + prestations sociales + charges d'intérêt sur la dette publique)

 - axe vertical : score d'efficience du gouvernement évalué par le "World Economic Forum" (0 à 70, 70 = max) (A4.Efficience du gouvernement , tient compte de 1.08 Gaspillage dans les dépenses publiques, 1.09 Lourdeur de la réglementation publique, 1.10 Efficience du cadre légal dans le règlement des litiges, 1.11 Efficience du cadre légal pour contester la régulation, 1.12 Transparence du processus de décision politique)

On voit que la Belgique, sans être le plus mauvais élève de la classe, possède un Etat dont l'efficacité est médiocre (score d'efficience 39,25 sur 70)  légèrement au-dessus de la moyenne européenne (37,68), malgré des dépenses publiques très importantes (55,1 % du PIB) largement au-dessus de la moyenne européenne (48,2 %).

Quelle est l' "efficience" de l'Etat belge ?

Plusieurs indicateurs montrent que le poids du secteur public est très élevé dans l'Economie de la Belgique.Un Etat qui assure de très nombreuses fonctions aura nécessairement une dette publique plus importante relativement à son PIB qu'un Etat moins interventionniste. L'étendue des rôles qui devraient idéalement être dévolus à l'Etat est une matière sujette à controverse. Mais tout aussi important est de pouvoir juger de l'efficacité avec laquelle l'Etat remplit son rôle. La dépense publique est-elle "optimale" , atteint-elle son but avec une "économie" de moyens raisonnable, sans gaspillage exagéré de ressources ? Cette question est d'autant plus cruciale que la part de l'Etat dans l'économie est élevée.

D'après F.Fukuyama (1) , "... à un extrême sont ceux qui pensent que l'Etat doit se limiter à fournir les biens publics (2) les plus basiques , à l'autre extrême sont ceux qui pensent que l'Etat doit activement donner forme à la nature de la société et s'engager dans une redistribution substantielle. .. Toutes les démocraties libérales modernes assurent un certain degré de redistribution mais l'amplitude de l'intervention de l'Etat varie significativement entre les démocraties sociales scandinaves et les pays d'un libéralisme plus classique comme les Etats Unis. ...  Mais si l'extension de l'intervention de l'Etat est un sujet très débattu, il y a une autre question tout aussi importante qui concerne la capacité de l'Etat. N'importe quelle fonction, comme la lutte contre les incendies, la fourniture des soins de santé, la politique industrielle etc ... peut être réalisée mieux ou moins bien en fonction de la qualité de l'administration chargée de cette fonction ..."

Source :    http://www.bayenet.be/  (pas de lien direct car connexion non sécurisée : ouvrir une nouvelle fenêtre et copier le lien)   Cours "Finances publiques" 

Le Budget Fédéral est constitué d'un budget des recettes, dit des "Voies et Moyens" et d'un budget général des dépenses, lequel consolide lui-même toute une série de budgets de sous-entités.

 C'est le budget le plus important, qui concentre via le budget des "Voies et Moyens" la plus grande partie des recettes (essentiellement fiscales et parafiscales), dont ensuite une partie importante est transférée vers les autres niveaux via le budget des dépenses.

 Voici un schéma des différents budgets du niveau fédéral repris du cours du professeur Bayenet.

Page 3 sur 4